Location de vacances dans le gard

Une location de vacances dans le Gard

Situé à 10 minutes de Sommières, le village de Saint Hilaire de Beauvoir est réputé pour son clocher et sa tranquillité.

Des fragments de diverses poteries laisse présumer que le village daterait du temps des romains où il aurait prospérait sous le nom de Villa Follones (qui signiferait feuillu/touffu).


Un village historique ...

  • clocher saint hilaire de beauvoir
  • salle des fêtes saint hilaire de beauvoir
  • bibliothèque saint hilaire de beauvoir
  • ruines saint hilaire de beauvoir

Jusqu'au XIV ème siècle, le village est sous la juridiction du seigneur de Sommières et de Montlaur, 
Membre de la famille d'Anduze et allié des comtes de Toulouse.

Il est presque abandonné au début du XVIII lorsqu'un certain Messire Théophile Daumartin fait fuire les habitants en y exercant un pouvoir excessif et violent. 

L'installation de Pierre Saint-Jean au château de Saint Hilaire rend au village sa tranquilité en 1748. 

Au XVIIIème siècle, le village est composé de 24 maisons, de l'église (construite XIIème siècle), du presbytère, d'un four communal, d'un moulin à vent, de vignes et de pâturages pour les bêtes à laine.


Le village aujourd'hui ...

Aujourd'hui le village est toujours entouré de nombreux bois, garrigues et cultures mais il s'est étendu pour accueillir près de 400 habitants.

On y découvre en le parcourant des vestiges du passé : lavoir, puit, église, école séparée pour les filles et les garçons, cabanes en pierre des bergers dans les bois ...

Pour retrouver la forge, la poste, les fours communaux, l'ancienne mairie et les autres bâtiments historiques, consulter le site internet de Saint Hilaire de Beauvoir.


 Histoire de Saint Hilaire de Beauvoir


On y cultive toujours la vigne, mais également les oliviers, le blé, les melons et les asperges.

---

A deux pas du village s'est installée 'La chevrerie des Cornues' dont vous trouverez les produits sur le marché de Saint Jean de Cornies le dimanche matin.

Le village est traversé par trois ruisseaux : le Budel, qui coule en contre-bas de la Casela de Luce, le Grand Valat et la Capouillère.

Le long du grand valat s'est installée la manade Janin, entourée de vaste champs. Chaque année la manade organise des déjeuners au pré où le village se retrouve pour perpétuer les traditions camarguaises.